Avec le nouveau décret d'application de la LCEN on peut se demanderen quoi le mot de passe peut servir à l'identification?

L'idée est assez vicieuse mais valide en pratique: si vous voulez garder l'anonymat vous penserez en premier lieu à vous créer  un compte bidon avec un identifiant bidon du genre papillon63 et pour ne pas vous surcharger les neurones vous mettrez  votre mot de passe habituel: gro\\(\\)3cr3t. Si on a des soupçons sur le fait que mazenovi est papillon 63 (et que papillon63 est recherché pour cybercrime contre la cyber humanité), il est évident que le fait que ces deux comptes aient le même mot de passe où le même hash de mot de passe, va alourdir le dossier.

N.B. Comme le rappelait Korben la plus part des mot de passe sont stockés hachés, ce qui signifie qu'on ne peut pas connaitre le mot de passe original, mais qu'on peut comparer la signature (le hash) de deux mots de passe, dans la mesure où une chaîne de caractère hachée avec la même fonction de hachagedonne toujours la même signature ...

Bref il est temps d'arrêter le mot de passe unique qui ouvre les portes de tous ses comptes, qu'on ne révèlera jamais à personne même sous la torture, et d'utiliser un gestionnaire de mots de passe digne de ce nom.

KeePass

KeePass va vous permettre de centraliser vos mots de passe et d'y accéder via un mot de passe unique. Bien entendu on pourra discuter le caractère sécuritaire de cette approche qui n'est valable que tant que le mot de passe principal n'est pas violé.

Si le mot de passe général est deviné là c'est la vraie catastrophe puisque TOUS vos mots de passe deviennent accessibles. Notez bien que ce mot de passe n'est stocké en clair nulle part et qu'il est haché via SHA-256 réputé inviolé à ce jour.

Une autre méthode d'ouverture, plus sécurisée, de la base de données de mot de passe, est l'ouverture par fichier. vous devez avoir le fichier pour ouvrir la base, ce fichier est alors bien entendu confidentiel.

Encore plus sécurisé mais plus risqué mot de passe et fichier peuvent être combinés.

D'un point de vue pratique KeePass crypte le fichier complet de mot de passe (.kdb) et pas seulement les mots de passe, via Only Rijndael (AES) ou Twofish. Tous les mots de passes manipulés sont également cryptés en mémoire.

KeePass est portable (<3) et est disponible sur la LiberKey. J'en fait la promotion sous cette forme car il est l'auto type est automatiquement configurer avec le FireFox portable de la LiberKey ce qui permt de réduire les traces laissées sur la machine hôte.

Autrement dit

  • ouvrez la page d'authentification à la quelle vous voulez vous connecter
  • Placer le curseur dans le champs du username
  • Faites un clic droit sur le compte associé dans KeePass, cliquez sur "saisie semi automatique"
  • laissez Keepass faire le reste ...

Pour plus de sécurité KeePass permet de générer des mots de passe de complexité variable.

Plus besoin de les retenir maintenant puisqu'ils sont gérés de manière centralisée ...

Voilà il sera dorénavant difficile de vous confondre avec deux mots de passe identiques


Commentaires

comments powered by Disqus